Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 janvier 2011 2 04 /01 /janvier /2011 20:32

Le parachuté, dixit Louis Petiet lors des élections législatives de 2007, n'en finit pas de satisfaire sa boulimie du travail.

Pour l'anecdote, lors des législatives de 2007, il avait été proposé à Louis Petiet d'être son suppléant afin qu'il ne se présente pas contre lui. Mauvaise pioche !

 

604191_bruno-le-maire-1-.jpg

2012

UMP: Bruno Le Maire, le meilleur d'entre eux?

Par Michel Veron, publié le 04/01/2011 à 19:37

 

 

Bruno Le Maire va être chargé de rédiger le programme présidentiel de 2012.  

REUTERS/Stephane Mahe

Elaborer le projet de l'UMP pour 2012. C'est la rude tache de Bruno Le Maire que s'est vu confier. Une étape nouvelle pour l'actuel ministre de l'Agriculture, qui ne cesse de prendre du galon à droite.

 

L'information n'est pas encore officielle mais c'est désormais un secret de polichinelle. Bruno Le Maire sera chargé d'écrire le projet de l'UMP pour la présidentielle de 2012. C'est l'intéressé lui-même qui avait fait acte de candidature auprès de Nicolas Sarkozy lors du remaniementpuis auprès de Jean-François Copé.  

Ce dimanche, le président de la République et le patron de l'UMP se sont vus à l'Elysée, en compagnie de Claude Guéant, pour discuter du nouvel organigramme du parti présidentiel. Le cas Le Maire a été abordé. La discussion devrait se poursuivre dans l'avion qui emmènera vendredi le chef de l'Etat aux Antilles, avant l'annonce officielle la semaine prochaine de la nomination de quatre délégués généraux de l'UMP et de leurs adjoints. 

Pour Bruno Le Maire commence une mission périlleuse. L'actuel ministre de l'Agriculture va en effet devoir faire du neuf avec du vieux. Comment prolonger l'action gouvernementale, jugée inefficace par une partie importante des Français, et, en même temps, construire un projet susceptible de faire gagner la majorité? Comme le fait remarquer le député villepiniste Jean-Pierre Grand, "si la majorité veut gagner en 2012, elle doit prendre le contre-pied de la politique ménée depuis 2007. Et comment peut-elle y parvenir si c'est un membre du gouvernement actuel qui rédige le programme présidentiel?" 

Selon lui, le choix de Bruno Le Maire est purement tactique. En le désignant, Nicolas Sarkozy finalise la rupture avec Dominique de Villepin, dont Bruno Le Maire fut le directeur de cabinet de 2005 à 2007 à Matignon.  

Dominique Paillé, porte-parole de l'UMP pour quelques jours encore, estime "logique et judicieux" de confier cette mission à Bruno Le Maire dont "les qualités sont unanimement reconnues". Mais il tient à nuancer son rôle: "Il ne s'agit que d'un avant-projet. C'est Nicolas Sarkozy qui fera le programme, c'est le président qui choisira les thèmes de campagne." 

Une ascension méritée

Avoir été évoqué comme possible successeur de François Fillon lors du dernier remaniement, Bruno Le Maire voit son travail récompensé. Ce normalien est décrit selon un proche comme "un gros cerveau qui bosse beaucoup".  

Pour François Goulard, autre député villepiniste, le choix de Bruno Le Maire est un choix de raison. "Si on fait le tour du gouvernement, il est le seul à avoir les capacités intellectuelles suffisantes pour cette tâche". Il ajoute, presque en plaisantant: "C'est l'un des seuls à écrire sans faire de fautes d'orthographe".  

Pour le secrétaire d'Etat au Logement Benoist Apparu, l'un de ses proches au gouvernement, cette montée en puissance doit beaucoup à la réussite de Bruno Le Maire à l'Agriculture. "Il a parfaitement géré les crises et remis ce dossier éminemment sensible au centre du jeu politique. Du coup, son poids personnel augmente", analyse Benoist Apparu. Qui loue également chez Le Maire "une approche saine de la politique" et de ses inévitables confrontations. "Chez lui, le projet l'emporte sur la méthode", note-t-il. 

Même bienveillance chez Hervé Morin, qui a côtoyé Bruno Le Maire au gouvernement et dans l'Eure. A coup sûr, le président du Nouveau centre voit en lui "l'un des meilleurs à droite dans les années à venir". Pour la place exacte, il faudra attendre le résultat de 2012... 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires