Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 12:53

 

jean-luc-melenchon-by-daulle-1-.jpg

Jean-Luc, le fort en gueule, Jean-Luc, le tatoué, le velu, le dur de chez dur, le fervent défenseur des travailleurs français, a choisi d’utiliser l’argent du contribuable (puisque sa campagne sera en partie remboursée) pour faire imprimer une bonne partie de ses besoins en… Italie !

Il y a quelques semaines GraphiLine dévoilait le fait que le candidat du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, avait choisi de délocaliser l’impression du livre présentant son programme pour les présidentielles et les législatives en Italie, considérant sans doute que l’ouvrier imprimeur français était trop cher.

Devant le scandale provoqué par une telle attitude – l’ouvrage sera en effet en partie remboursé sur les frais de campagne par des fonds publics – et alors que certains commentaires publiés dans le forum de l’article pourraient amener à penser que l’ancien sénateur socialiste de l’Essonne n’aurait pas eu le choix, contraint par son éditeur, GraphiLine a voulu en savoir plus.

Savoir si les autres candidats avaient aussi été contraints de délocaliser l’impression de leur livre, ou s’ils avaient imposé une impression en France.

Le résultat de cette investigation est on ne peut plus clair : aucun autre candidat aux présidentielles n’a délocalisé.

Jean-Luc Mélenchon constitue donc un – mauvais – exemple, qu’il s’agisse au mieux, de son incapacité à imposer ses vues à son éditeur ou, plus grave, de sa volonté de bénéficier de tarifs plus attractifs, basés sur des salaires plus bas…

Partager cet article

Repost 0

commentaires