Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 18:15
Depuis quelques temps je reçois ce genre de mail qui brosse un tableau noir du compteur Linky. Que faut-il en penser

AUJOURD'HUI DÉBUT ET FIN DE LA SESSION PARLEMENTAIRE AU SÉNAT POUR PASSER LE PROJET DE LOI NOME.  DANS QUELQUES JOURS CE NE SERA PLUS UN PROJET MAIS UNE VÉRITABLE LOI SCÉLÉRATE AVEC APPLICATION AU 1ER JANVIER 2011.
QUAND NOS FACTURES ET CELLES DE NOS AMIS AUGMENTERONT ON NE POURRA PLUS DIRE QUE L'ON NE SAVAIT PAS.


A DIFFUSER LARGEMENT ÉVIDEMMENT !

APRÈS FRANCE TÉLÉECOM, LA POSTE, LA SNCF, ETC...

EDF

 Pour les fameux compteurs qui devraient être installés bientôt et qui devraient nous être facturés au prix très très fort (vers les 300 € ) , et qui, de surcroit, ne seraient pas fiables : il ne faudra rien signer.  On ne peut pas refuser à EDF d’accéder aux compteurs, et de les changer : par contre comme nous n’avons rien demandé, nous n’avons aucune obligation de signer quelque document que ce soit, et, du moment que nous n’aurons rien signé, EDF ne pourra pas nous obliger à payer ces compteurs….

Attention aux signatures : aucune, même pour la réception de travaux etc …


LES TARIFS D’ÉLECTRICITÉ VONT AUGMENTER POUR PERMETTRE LA CONCURRENCE !À TERME, L’USAGER PEUT S’ATTENDRE À DES HAUSSES SUBSTANTIELLES DE SA FACTURE, COMME CELA S’EST DEJA PRODUIT POUR LE GAZ.  NE LAISSONS PAS FAIRE !
C'est la loi Nome, soit la Nouvelle Organisation du Marché de l’Electricité, concoctée par le gouvernement.
Le principe en est simple : constatant que la concurrence ne fonctionne pas  - plus de 96 % des Français restent fidèles à l’opérateur historique (EDF)  - le gouvernement a décidé de la créer… artificiellement.  La loi étant passée dans une relative indifférence, à partir du 1er janvier 2011, EDF aura obligation de revendre à ses concurrents jusqu’à 25 % de sa production d’électricité.
Un véritable hold-up !  Les fournisseurs d‘électricité vont se voir offrir un quart de la production, que les Français ont déjà payé avec leur facture, pour qu’ils puissent réaliser des profits, au seul bénéfice de leurs actionnaires.
C’est une première que d’obliger une entreprise, dans le monde de la "concurrence libre et non faussée", à céder une partie de ses atouts à des concurrents qui produisent peu ou pas du tout d’électricité. http://www.poursavoir.fr/accueil.php

http://www.monde-diplomatique.fr/2004/06/ANTOINE/11276 (article de 2004 )

autres exemples de privatisations : http://www.sudptt44.org/e107_files/public/1217412610_1_FT0_page3.pdf
http://www.europe-solidaire.org/spip.php?article7886
http://www.partagedeseaux.info/article300.html

Si vous êtes scandalisé, diffusez au moins ce message !
Une fois livré à la concurrence et surtout au " privé " ce sera trop tard.  

Le prix de l'électricité sera fixé par des groupes privés qui en fait seront des filiales d'un seul et unique groupe !
Vous n'y croyez pas ?
Alors remettez vous dans le contexte de nos chères autoroutes Françaises que nos parents et grands parents ont payées avec leur impôts et qui ont été vendues et bradées à de grands groupes privés …..  Cela profite à qui ?  Et le prix à payer pour y circuler ? N'est-ce pas scandaleux ?  Mais c'est trop tard, car ce réseau routier n'appartient plus en totalité à l'état ! Et pour le reste ce sera pareil !

 Aujourd'hui le service public coûte cher, mais ce n'est rien face à ce qui nous attend si nous le bradons à des groupes privés !
Si vous pouvez faire circuler sans modération autour de vous ce message et cette adresse du site, alors n'hésitez pas !!

Article paru sur RMC.FR

EDF

Indiscrets, les nouveaux compteurs électriques « Linky » ?

La CNIL (commission nationale de l'informatique et des libertés) vient de mettre en garde contre les problèmes de respect de la vie privée posé par les nouveaux compteurs électriques, « Linky ».

 

La rédaction de RMC |  RMC.fr  |  10/08/2010

39

 

Le compteur « Communicant » Linky de ERDF

Les nouveaux compteurs électriques dits « intelligents » posent–ils des problèmes de respect de la vie privée ? C’est en tout cas la crainte de la CNIL (commission nationale de l'informatique et des libertés) qui vient de mettre en garde (dans une note publiée jeudi dernier) contre les problèmes de respect de la vie privée posé par les nouveaux compteurs électriques intelligents d’EDF, « Linky ».
Voilà en substance la note de la commission : « Ces informations (le relevé de consommation) seront très précises, et seront transmises régulièrement, toutes les 10 à 30 minutes, via un réseau dédié. Cela peut permettre de déduire des informations très personnelles sur les habitudes des usagers, comme leur horaire de réveil, le moment où ils prennent une douche ou bien quand ils utilisent certains appareils (four, bouilloire, toaster…)… »

François Blanc, directeur du projet « Linky » chez ERDF entend dissiper toute crainte d’intrusion dans la vie privée et précise le fonctionnement de ces compteurs communicants : « Le compteur mesure la consommation globale d’électricité, la puissance que vous appelez, à une fréquence qui ne descendra jamais en dessous du quart d’heure. Ce sont des données qui peuvent être mises à disposition du client pour que celui-ci connaisse mieux sa consommation et soit en mesure de la réduire et de la moduler. Nous n’avons pas moyen de savoir quels sont les usages qui constituent cette consommation totale. »

Autre crainte de la CNIL : « il faudra apporter des garanties sérieuses sur la sécurisation de ces données et leur confidentialité ». Là encore, François Blanc se veut rassurant : « Les données sont systématiquement cryptées, les accès sont tous sécurisés. En aucun cas un client peut depuis son compteur rentrer dans notre système. » Et ERDF, par le biais d’un communiqué de préciser pour désamorcer le débat : « Chaque agent est tenu au respect d'un code de bonne conduite par lequel il s'abstient de communiquer les informations personnelles ou commercialement sensibles à des tiers non autorisés ».

Le compteur Linky

Ce compteur est en mesure de relever la consommation électrique pratiquement en temps réel. ERDF expérimente « Linky » actuellement à Lyon et en Touraine. Parmi les opérations qui nécessitaient avant le déplacement d'un technicien, et qui se feront désormais à distance, à noter :
–Relevés de consommation
–Ouverture et clôture de contrat
–Changement de puissance des installations

D’ici décembre 2010, 300 000 foyers en seront équipés
A l’échéance 2020, 80% des 35 millions de foyers français seront équipés d’un « compteur intelligent ».
Remplacer les 35 millions de compteurs coûterait de 4 à 5 milliards d’euros.

Partager cet article

Repost 0

commentaires